Activités 2015 de la CEG

Les travaux en 2015 ont porté sur la compréhension de certains paramètres structurant les perspectives du gaz naturel, et des arguments à en tirer :

 

Paramètres macro-économiques

 

  • Importations de gaz naturel : l’analyse du poids des importations de gaz naturel dans la balance commerciale doit tenir compte des faits suivants :
    • Le gaz sert de consommation intermédiaire à des industries exportatrices (ex : chimie, agroalimentaire)
    • Les substituts potentiels du gaz ont leurs propres inconvénients économiques et environnementaux, et le gaz assure un compromis dans le mix énergétique
    • D’autres postes que le gaz contribuent fortement au déficit français sans soulever autant de remarques (ex : équipements mécaniques, électriques et informatiques)
  • Compréhension des « fossile fuel subventions » dont il est fait état de façon récurrente : nature des subventions (aides à la consommation, non prise en compte des externalités…), méthodologie de valorisation des coûts …
  • Contrainte carbone croissante : quelle exploitation des réserves fossiles dans une trajectoire du réchauffement < + 2° C ? et ses conséquences : valorisation des actifs fossiles, risques de désinvestissement, risques d’actifs échoués, renouvellement de la problématique de l’accès à l’énergie (cf étude IFRI – le secteur des énergies fossiles face au risque carbone » Avril 2015)

 

Nouvelles techniques, nouveaux usages

 

  • Marché prospectif de l’hydrogène : la transition énergétique et les nouveaux mix énergétiques permettent d’accéder à un nombre croissant d’heures à prix d’électricité bas, ouvrant de nouvelles perspectives à la production et l’utilisation de l’hydrogène
  • Perspectives de développement de la filière biométhane : compte tenu du planning de mise en œuvre d’un projet d’injection et du cadre économique (recettes et coût pour les différentes parties prenantes, mécanismes d’incitation …), prévision d’environ 100 projets pour 2,6 TWh PCS en 2018 ; 285 projets en tendanciel en 2023)

 

Révision du Gaz target model

Quatre sujets principaux motivent cette révision : sécurité d’approvisionnement compte tenu de la concurrence sur les marchés, manque de liquidité des hubs, amélioration de la coordination gaz/électricité, nouveaux usages du gaz

 

Ces réflexions ont convergé fin 2015 vers une proposition d’élaboration d’un scénario gaz AFG en appui à ses argumentations et messages.

Une 1ère réunion a permis de prendre connaissance de différents scénarios développés par les membres de la CEG. Les travaux en 2016 doivent permettre de définir le scénario AFG.