L’année 2021 aura été pour notre pays et pour l’industrie gazière une année toute aussi particulière que la précédente, en raison de la crise sanitaire qui a perduré et qui a continué d’impacter le pays. Confinement, déconfinement progressif et télétravail recommandé ont rythmé l’année. La fin de l’année a également connu l’émergence d’une crise de l’énergie directement liée à la reprise économique post covid avec des tensions sur le prix du gaz en particulier liées à un bond de la demande. Cela s’est traduit notamment par la mise en place d’un bouclier tarifaire pour les ménages.

Transition énergétique, règlementation environnementale, baisse des tarifs d’achat biométhane, paquet gazier, taxonomie, stratégie française énergie et climat… l’actualité tout du long de l’année 2021 a été riche d’enjeux et chargée pour notre industrie et promet de l’être également pour 2022. Le message de notre manifeste pour une transition énergétique réussie a été largement partagé et a mis au centre l’alliance entre production énergétique gazière verte et souveraineté.

Dans ce contexte et grâce aux différents groupes de travail et commissions, aux activités de normalisation et de certification, l’AFG a continué à défendre les intérêts des filières industrielles de tous les gaz auprès des pouvoirs publics et des différents acteurs.