L’ensemble de l’industrie gazière, au travers de l’Association Française du Gaz, revient sur les annonces gouvernementales de ce matin à l’occasion de la conférence de presse du Ministère de la transition écologique concernant la RE2020.

Patrick Corbin, Président de l’AFG, commente : « Nous sommes déçus de l’intention politique exprimée ce matin : la RE2020 prévoit la sortie du gaz dans le logement neuf ; dès l’entrée en vigueur des décrets en 2021 pour les maisons individuelles et à partir de 2024 pour les logements collectifs. Alors que le réseau de gaz naturel sera de plus en plus renouvelable à horizon 2050, le gouvernement fait fi des gaz renouvelables pour les logements neufs. Même si l’on se félicite de la volonté de mettre fin au chauffage électrique par effet joule, nous attendons des précisions quant aux critères permettant de l’exclure. Enfin, le débat concernant la pointe électrique reste central et devra être abordé. En effet, bien que ces logements gagneront en efficacité énergétique, ils augmenteront la charge de la pointe, passant de 200 000 à 400 000 nouveaux logements à l’électricité chaque année. »